Dictées commentées

Première partie

Premier paragraphe

gāya eka pālatū1 paśu hai।
yaha safeda2, kāle aura bhūre raṁga kī hotī3 hai।
isake cāra paira4 aura do sīṁga hote haiṁ।
gāya kī eka laṁbī pūṁcha hotī hai।
gāya ghāsa va5 cārā khātī hai।
gāya hameṁ6 dūdha detī hai।
isakā dūdha svāsthya ke liye acchā hotā hai।
hamāre deśa meṁ hama gāya kī pūjā karate haiṁ।
La vache est un animal domestique.
Elle est de couleur blanche, noire et brune.
Elle a quatre pattes et deux cornes.
La vache a une longue queue.
La vache se nourrit d’herbe fraiche ou de foin.
La vache nous donne du lait.
Son lait est bon pour la santé.
Dans notre pays, la vache est vénérée comme une déesse.
1 Domestique, adjectif invariable
2 Blanc/blanche, adjectif invariable contrairement aux deux autres adjectifs de la phrase
3 La terminaison en i long à la fin du verbe être (होना — honā) au présent (होती — hotī) indique que la vache est un nom féminin en translittéré, comme en français d’ailleurs.
4 पैर — paira (pied), nom masculin, et सींग — sīṁga (corne), nom masculin, sont invariables.
5 Et
6 Forme concurrentielle de हमको — hamako (à nous)

Second paragraphe

dīpavalī1 hamāre2 deśa kā eka pramukha3 tyohāra hai।
mujhe4 dīpavalī kā tyohāra bahuta acchā lagatā hai।
isa5 dina sabhī6 jagaha ullāsa va umaṁga kā vātāvaraṇa rahatā hai।
śāma ko gharoṁ meṁ miṭṭī ke dīye jalāe jāte haiṁ।
isa avasara para gharoṁ meṁ lakṣamī-gaṇeśa kī pūjā kī jātī hai।
rāta meṁ raṁga-biraṁgī ātiśabāzī choṛate haiṁ।
hama saba mila-julakara7 yaha tyohāra manāte8 haiṁ।
Dīpāvalī est une fête majeure de notre pays.
J’aime beaucoup la fête de Dīpāvalī.
Ce jour-là, il règne partout une atmosphère de jubilation et de gaieté.
Le soir, on allume des lampes à huile en argile dans les maisons.
À cette occasion, on adresse des prières à la déesse Lakshmi et au dieu Ganesha dans les maisons.
La nuit, on tire des pétards et des feux de Bengale colorés.
Nous célébrons cette fête tous ensemble.
1 Mot composé dīpa-valī (lampe à huile-guirlande) désignant les rangées de lampes qui servent à décorer les maisons lors de la fête annuelle de Dīpāvalī au mois d’octobre-novembre
2 Forme oblique de हमारा — hamārā en présence de la postposition का —  (possessif) ici. Rappel : la forme oblique d’un nom est obligatoire en présence d’une postposition.
3 प्रमुख — pra-mukha, au visage proéminent
4 Forme oblique de मैं — maiṁ (je) en présence de la postposition का —  (possessif) ici
5 Forme oblique de यह — yaha (ce) en présence de la postposition implicite ko ici. Entre autres fonctions, le ko marque le complément d’objet direct dans la phrase. Le ko est facultatif dans l’expression दिन — dina.
6 Contraction de सभी — sabhī, saba-hī, tout-en effet
7 मिल-जुलकर — mila-julakara, manière de parler. Afin d’éviter la répétition sonore, le kar du premier verbe mila est implicite.
8 त्योयार मनाना — tyoyāra manānā, célébrer une fête
Akbar et Birbal : 3 en 1

Deuxième partie

Anecdote : Akbar et Birbal

Cette anecdote est extraite de अकबर-बीरबल की नोकझोंक, हँसते-गुदगुदाते किस्सों का मनोरंजक संग्रह संकलन-संपादन : राजेव तिवारी - चित्रांकन : हरविन्दर मांकड़ - Manoj Pocket Books.

eka ādamī tīna rūpa1 Trois en un !
Traduction : Jyoti Garin
eka dina darabāra meṁ bādaśāha Akabara ne Bīrabala se kahā — “koī aisā ādamī darabāra meṁ peśa karo jisake tīna rūpa hoṁ2।”
“jī ālamapanāha3, kala prātaḥ4 āpake hukma kī tāmīla5 ho jāegī।” Bīrabala ne javāba diyā।
agale dina Bīrabala darabāra meṁ eka ādamī ko lekara āyā aura use eka pyālā śarāba pilā6 dī।
vaha ādamī bolā — “huzūra mujhe jāne deṁ7, mujhe kyoṁ pakaḍakara lāyā gayā hai?”
“huzūra yaha isakā totā rūpa hai।”
yaha kahakara Bīrabala ne use eka pyālā śarāba aura8 dī, pīkara vaha ādamī bolā — “hama9 dillī ke bādaśāha haiṁ… tū10 kauna hai, jo gaddī11 para baiṭhā hai?”
“huzūra yaha isakā śera rūpa hai।” Bīrabala ne kahā aura usake bāda use eka pyālā śarāba aura pilāī। itanī śarāba pīne ke bāda vaha ādamī ṭhīka se khaṛā bhī nahīṁ raha sakā aura gira paṛā।
taba Bīrabala bolā — “huzūra, yaha isa ādamī kā gadhā rūpa hai।”
Bīrabala kī buddhimattā para prasanna hue bādaśāha Akabara।
Un jour, l’empereur Akbar dit à Birbal à la cour : « Présentez-moi un homme qui a trois formes. »
« Oui, Protecteur de l’Univers, demain, à l’aube, votre ordre sera exécuté », répondit Birbal.
Le lendemain, Birbal emmena un homme et lui offrit à boire une coupe de vin.
L’homme dit : « Votre altesse, laissez-moi partir. Pourquoi m’a-t-on pris et emmené ici ?
« Votre altesse, voici sa forme perroquet. »
En disant cela, Birbal offrit une autre coupe de vin. La buvant, l’homme dit : « Nous sommes l’empereur de Delhi ; mais toi enfin qui es-tu, assis sur le trône ? »
« Votre altesse, voici sa forme lion », dit Birbal ; puis il lui fit boire une autre coupe de vin. Après avoir bu autant de vin, l’homme ne put rester debout, il chancela et tomba raide.
Alors Birbal dit, « Votre altesse, voici la forme âne de cet homme. »
L’empereur Akbar fut ravi de l’esprit de Birbal.
1 रूप rūpa n. figure, forme ; signe। apparence, extérieur, image ; couleur ; espèce। grâce, beauté।
2 Verbe être (होना — honā) au subjonctif
3 आलम पनाह — ālama panāha, univers-protection, celui qui protège l’univers, titre honorifique, mot d’origine ourdoue
4 प्रातर् — prātar [pra] adv. le matin ; de bonne heure, à l'aube, mot d’origine sanskrite
5 हुक्म की तामील — hukma kī tāmīla, exécution de l’ordre
6 Verbe पिलाना — pilānā, faire boire
7 Verbe जाने देना — jāne denā, laisser partir
8 Attention, ici le terme और — aura signifie autre/un deuxième (et non pas « et », son homophone)
9 L’équivalent du « nous » royal ou impérial
10 Tutoiement familier
11 Coussin, siège ou trône, ici