La Bhagavadgita
Krishna dévoile sa véritable nature à Arjuna à cet instant majeur du mahābhārata.

 Bhagavadgita (extraits)
bhagavadgītā

L’œuvre : extrait du poème épique du mahābhārata

bhagavadgītā kiñcidadhītā।
gaṅgājalalavakaṇikā pītā॥

La Bhagavadgita, un tout petit peu étudiée,
est telle une gouttelette d’eau pure du Gange.

bhaja-govindam, 20

Bhaja Govindam est une composition dévotionnelle hindoue très populaire en Sanskrit composé par Adi Shankaracharya. L’auteur souligne la vue que la dévotion est une partie très importante de spiritualité en général.

bhagavadgītā Le chant du Seigneur
Traduction : Sophie-Lucile Daloz, Annette Mouret, Danièle Sevrette
śrī-bhagavān-uvāca।
kutas-tvā kaśmalam-idaṁ viṣame sam-upa-sthitam।
anārya-juṣṭam-asvargyam akīrtikaram-Arjuna॥2.2॥
Le Seigneur dit :
Comment, dans cette épreuve, le désarroi a-t-il pu te gagner ?
Il n’est pas noble, il n’est pas digne du Ciel, il n’apporte pas la gloire, ô Arjuna1. 2.2
śrī-bhagavān-uvāca।
aśocyān-anvaśocas-tvaṁ prajñā-vādāṁś-ca bhāṣase।
gatāsūn-agatāsūṁś-ca na-anu-śocanti paṇḍitāḥ॥2.11॥
Le Seigneur dit :
Tu te lamentes sur ceux qui sont insensibles, mais tu dis des paroles sensées,
Les pandits2 ne se lamentent ni sur la vie qui s’en va, ni sur la vie qui vient. 2.11
mātrā-sparśāstu Kaunteya śītoṣṇa-sukha-duḥkhadāḥ।
āgamāpāyino’nityās tāṁstitikśasva Bhārata॥2.14॥
Les perceptions de la matière procurent le froid et le chaud, le bonheur et le malheur, Ô Kauntéya3
Ils vont et viennent perpétuellement, il te faut le supporter, ô Bhârata4. 2.14
na jāyate mṛyate vā kadā-cin nāyaṁ bhūtvā bhavitā vā na bhūyaḥ।
ajo nityaḥ śāśvato’yaṁ purāṇo na hanyate hanyamāne śarīre ॥2.20॥
(L’âme) Elle ne naît pas, elle ne meurt pas non plus, sans passé et sans devenir, elle existe.
Elle est sans naissance, indestructible, éternelle, ancestrale. Elle n’est pas tuée, quand le corps est tué. 2.20
vāsāṁsi jīrṇāni yathā vihāya navāni gṛhṇāti naro’parāṇi।
tathā śarīrāṇi vihāya jīrṇāni anyāni saṁyāti navāni dehī ॥2.22॥
Comme un homme abandonne ses vêtements usés pour se vêtir de neufs,
Ainsi l’âme abandonne son corps usé et se dirige vers un autre. 2.22
nainaṁ chindanti śastrāṇi nainaṁ dahati pāvakaḥ।
na cainaṁ kledayanty-āpo na śoṣayati mārutaḥ॥2.23॥
Ni les épées ne la fendent, ni le feu ne la consume,
Ni les eaux ne la mouillent, ni le vent ne la dessèche. 2.23
avyaktādīni bhūtāni vyaktam-adhyāni Bhārata।
avyaktani-dhanāny-eva tatra kā pari-devanā॥2.28।
Non manifestés à l’origine, les êtres vivants se manifestent dans la période intermédiaire,
À la mort, ils redeviennent non manifestés, ô Bhârata, pourquoi te lamenter ? 2.28
sva-dharmam-api ca-āvekśya na vi-kampitum-arhasi।
dharmyāddhi yuddhā-cchreyo’nyat kśatriyasya na vidyate॥2.31॥
De plus, considérant ton propre dharma5, tu ne dois pas t’en écarter
Pour un guerrier, rien n’est plus noble que le combat respectueux du dharma. 2.31
hato vā prāpsyasi svargaṁ jitvā vā bhokṣyase mahīm।
tasmād-uttiṣṭha Kaunteya yuddhāya kṛta-niścayaḥ॥2.37॥
Tué, tu obtiendras le Ciel, victorieux, tu jouiras de la terre,
Aussi, relève-toi, ô Kaunteya, toi qui étais décidé au combat. 2.37
sukhaduḥkhe same kṛtvā lābhālābhau jayājayau।
tato yuddhāya yujyasva naivaṁ pāpamavāpsyasi॥2.38॥
Restant équanime dans la joie et la peine, dans le gain et la perte, dans la victoire et la défaite,
Prépare-toi au combat, ainsi tu ne sombreras pas dans la faute. 2.38
karmaṇyevādhikāraste mā phaleṣu kadācana।
mā karmaphalaheturbhūr mā te saṅgo’stvakarmaṇi॥ 2.47॥
Tu n’as de droit que sur l’action, mais jamais sur ses fruits,
Ne recherche pas le fruit de l’action, mais ne sois pas attaché à l’inaction. 2.47
buddhiyukto jahātīha ubhe sukṛtaduṣkṛte।
tasmādyogāya yujyasva yogaḥ karmasu kauśalam॥ 2.50॥
L’esprit éveillé, se détache ici-bas du bien et du mal, des deux.
Aussi, prépare-toi au yoga6, le yoga est préférable à l’action. 2.50
śrībhagavānuvāca।
prajahāti yadā kāmān sarvānpārtha manogatān।
ātmanyevātmanā tuṣṭaḥ sthitaprajñastadocyate॥2.55॥
Le Seigneur dit :
L’homme qui abandonne tous les désirs issus de la pensée, ô Pârtha7,
Bienheureux dans le soi, par le soi, on le nomme « sage ». 2.55
dhyāyato viṣayānpuṁsaḥ saṅgasteṣūpajāyate।
saṅgātsaṁjāyate kāmaḥ kāmātkrodho’bhijāyate॥2.62॥
L’homme contemple le monde matériel, ainsi naît l’attachement,
De l’attachement naît le désir, du désir naît la colère. 2.62
krodhādbhavati saṁmohaḥ saṁmohātsmṛtivibhramaḥ।
smṛtibhraṁśād buddhināśo buddhināśātpraṇaśyati॥2.63॥
De la colère naît l’égarement, de l’égarement la confusion de la mémoire antérieure,
De la confusion de la mémoire, la ruine de la sagesse, de la ruine de la sagesse, sa propre ruine. 2.63

Sanskrit Heritage Dictionary

1 अर्जुन arjuna [ṛj] a. m. n. blanc, clair, argenté ; brillant – m. myth. [Mah.] np. du héros Arjuna « Brillant », l’un des 5 pāṇḍavās, fils du dieu Indra et de Kuntī
2 पण्डित paṇḍita [paṭh] agt. m. sage, savant, maître ; lettré, érudit en textes sacrés। soc. np. de Paṇḍita, titre d’érudit॥ ang. pundit
3 4 7 Voici les différents noms d’Arjuna cités dans l’extrait ci-dessus : Kauntéya3, fils de Kounti – Bhârata4, de la lignée du roi Bharata – Partha [7], fils de Pritha.
5 धर्म dharma [dharman] m. n. loi, condition, nature propre।…
6 योग yoga [yuj] m. véhicule, équipement ; moyen, méthode ; convenance। contact ; union, jonction ; zèle, soin ; concentration d’esprit। discipline, pratique du yoga ; extase ou union mystique। phil. système philosophique du yoga, attribué à Patañjali, l’un des 6 points de vue [ṣaḍdarśana] de l’Hindouisme orthodoxe ; il traite de l’univers intérieur de l’homme ou microcosme.