Sampooran Singh Gulzar
Sampooran Singh Gulzar

Sampooran Singh Gulzar
bābā

Quelques informations sur Gulzar :

Ce poème est extrait du recueil (bilingue hindi-anglais) : Neglected Poems

bābā Père
Sampooran Singh Gulzar Traduction : Francine de Perczynski
jaba cirāga bujhatā hai
ika dhuā(n) sā uṭhatā hai
Āfatāba śāma ko
jaba guraba hotā hai
ṭīna kā phalaka bhī to
dera taka sulagatā hai
patte ṭūṭate haiṁ to
thoṛī dūra uṛate hai
tumane jāte vakta
kyoṁ muṛa ke dekhā bhī nahīṁ
sā(n)sa rokī aura tuma
miṭṭī oṛha so gaye।
Quand une bougie s’éteint
Une volute de fumée s’élève ;
Au crépuscule
Quand le soleil disparaît,
Le ciel couleur étain aussi se consume
Pendant longtemps ;
Quand les feuilles se détachent
Elles flottent dans l’air sur quelques mètres.
Pourquoi alors, au moment de partir,
N’as-tu même pas tourné la tête ?
Tu as arrêté de respirer,
Pris la terre comme linceul et sombré dans le sommeil.