Javed Akhtar
Javed Akhtar

Javed Akhtar
merā āṅgana, merā peṛa

Consultez le site consacré à Javed Aktar.

Poème extrait du recueil tarkash (carquois), publié pour la première fois en ourdou en 1995.

merā āṅgana, merā peṛa Ma cour, mon arbre
Javed Akhtar Traduction : Francine de Perczynski
merā āṅgana
kitanā kuśādā kitanā baṛā thā
jisa meṁ
mere sāre khela
samā jāte the
aura āṅgana ke āge thā vaha peṛa
ki jo mujhase kāfī ūṁcā thā
lekina
mujhako isakā yaqīṁ thā
jaba maiṁ baṛā ho jāūṅgā
isa peṛa kī funagī bhī chū lūṅgā
barasoṁ bāda
maiṁ ghara lauṭā hūṁ
dekha rahā hūṁ
ye āṅgana
kitanā choṭā hai
peṛa magara pahale se bhī thoṛā ūṁcā hai.
Ma cour
Comme elle était large, comme elle était vaste
Cette cour
Qui embrassait
Tous mes jeux d’enfant.
Et devant la cour se dressait cet arbre
Qui était bien plus haut que moi.
Mais
J’étais certain
Que devenu grand
Je réussirais à en toucher même le faîte.
Bien des années plus tard,
De retour à la maison,
Je vois à quel point
Cette cour
Est petite.
Mais l’arbre, lui, est encore plus grand qu’il ne l’était auparavant.