Sampooran Singh Gulzar
Sampooran Singh Gulzar

Sampooran Singh Gulzar
usa kalasī kā peṁdā nahīṁ hai

Quelques informations sur Gulzar :

Ce poème est extrait du recueil (bilingue hindi-anglais) : Neglected Poems

usa kalasī kā peṁdā nahīṁ hai Cette cruche n’a pas de fond
Sampooran Singh Gulzar Traduction : Francine de Perczynski
usa kalasī kā peṁdā nahīṁ hai
jisa kalasī ko dariyā meṁ hara roza ḍubo kara
pānī bhara ke lātā hū(n)
aura apanī kyāriyā(n) sīṁcatā hū(n)
Elle n’a pas de fond
Cette cruche que je plonge
Dans la rivière chaque jour
pour prendre de l’eau et arroser mes plantes.
peṁdā nahīṁ hai usa loṭe kā
jisa loṭe se gaṁgā ghāṭa pe baiṭha ke roza nahātā hū(n)
aura khuśka badana ko poṁcha ke maiṁ pośāka badala letā hū(n)
Il n’a pas de fond, ce pichet
Que j’utilise chaque jour pour mes ablutions, assis sur le ghât du Gange,
Avant de sécher mon corps et changer de vêtements.
bina peṁde ke ḍola se maiṁ
roza kuṁe se pānī khīṁca ke
bākī bartana bharane kī kośiśa karatā hū(n)
saba bhāṁḍe pyāse rahate haiṁ
C’est aussi avec un seau sans fond
que chaque jour, je puise l’eau du puits
Pour tenter d’en remplir d’autres ustensiles :
Tous ces récipients demeurent assoiffés.
bina peṁdā haiṁ nāma khudā ke
unameṁ aba īmāna nahīṁ bharatā!
Sans fondement sont les noms de Dieu :
On ne peut plus les remplir de vénération ou de foi !