Affiche du film Bajrangi Bhaijaan

Chanson du film
Bajrangi Bhaijaan

Distribution complète sur IMDb, synopsis sur Allociné.com et fiche complète sur Wikipedia

Écoutez la chanson.

Ou regardez le clip correspondant.


Chicken song Chanson du poulet
Kabir Khan Traduction :
bhūkha lagī, bhūkha lagī
bhūkha lagī, zoroṁ kī bhūkha lagī
murge kī bāṁga hameṁ
koyala kī kūka lagī
J’ai faim, j’ai faim !
J’ai faim, très très faim !
Le chant du coq
Ressemble au chant du coucou.
cauka cā(n)danī, Caudharī ḍhābā
rāta dina yahā(n), śora-śarābā… (x2)
ādhā hai nauna-vaija, aura vaija hai ādha,
spaṣṭa kījiye kyā hai irādā?
cāhiye nāna yā roṭī ?
cāhiye rāna yā boṭī ?
maṁgālo Rāma kasama, kaṣṭa ho jāe
thoṛī biriyānī bukhārī
thoṛī phira nallī nihārī
le āo, āja dharama bhraṣṭa ho jāe
Le quartier de Chandni chowk, au boui-boui de M. Chaudhoury,
Ici tapage infernal jour et nuit,
Moitié non-végétarien, moitié végétarien :
Clarifie-donc ton intention, que veux-tu exactement ?
Naan ou chappatis ?
Gigot ou côtelettes ?
Commande-donc ! Promesse au dieu Ram ! Je sens qu’on va souffrir…
Un peu de Biriyani de Bukhara
Puis, un peu d’os à moelle
Allez, apporte tout ! Oublions la religion, frisons l’hérésie !
de kicana se āvāza cikana, kukaṛū-kū
terī bhūkha kā ilāja cikana, kukaṛū-kū
yahī kahatā hai āja cikana, kukaṛū-kū
terī bhūkha kā ilāja cikana, kukaṛū-kū… (x2)
De la cuisine, poulet, appelle-donc : « Cocorico » !
Le remède de ta faim, (petite), c’est « Cocorico » !
Voilà ce que dit aussi le poulet : « Cocorico » !
Le remède de ta faim, (petite), c’est « Cocorico » !
ṁmm… peṭa meṁ thesa lagī
cūhoṁ kī resa lagī
galā sukhe ku(n)e kā pampa huā
buṛa-buṛa guṛa-guṛa bolatā hara aṁga huā
hāe re tana meṁ hai bhukampa huā
ho tila kā tāṛa huā
rāī kā pahāṛa huā
uṛā cehare kā bhī hai raṁga huā
bud-bud gud-gud bolta har ang huā
hāe re, tan mein hai bhūkaṁpa huā
On dirait un coup dans le ventre,
Une course de rats,
La gorge est sèche comme une pompe à bras,
Chaque membre crie teuf-teuf.
Oh là là, on dirait un tremblement de terre dans tout le corps !
La montagne a accouché d’une souris !
D’accord, j’exagère l’ampleur des dégâts…
Les couleurs ont quitté ton visage,
Chaque membre crie teuf-teuf,
Oh là là, on dirait un tremblement de terre dans tout le corps
lāo koftā, lāo kormā
lāo śorbā, lāo surmā
sāre upavāsa bhale nasṭa ho jāeṁ
thoṛī biriyānī bukhārī
thoṛī phira nallī nihārī
le āo, āja dharama bhraṣṭa ho jāe
Amène les keftas , les kormas
Les shorbas et les shormas !
Que l’on rompe tous les jeûnes !
Un peu de biriyani de Bukhara,
Et puis de l’os à moelle…
Apporte tout ! Oublions la religion, frisons l’hérésie !
de kicana se āvāza cikana, kukaṛū-kū
terī bhūkha kā ilāja cikana, kukaṛū-kū
yahī kahatā hai āja cikana, kukaṛū-kū
terī bhūkha kā ilāja cikana, kukaṛū-kū (x2)
De la cuisine, poulet, appelle-donc : « Cocorico » !
Le remède de ta faim, (petite), c’est « Cocorico » !
Voilà ce que dit aussi le poulet : « Cocorico » !
Le remède de ta faim, (petite), c’est « Cocorico » !